Le concept du Son du Gout: presentation, schema d’ecoute -” Bordeaux Superieur”, “Nuits St Georges” a l’ecoute

EsszenciaEsszencia.htmlshapeimage_1_link_0
Claude LouarnClaude_Louarn.htmlshapeimage_2_link_0
Plan du sitePlan_du_site.htmlshapeimage_3_link_0
DiscographieDiscographie.htmlshapeimage_4_link_0
Contact: Espace Canal Evénements herve.michenet@wanadoo.frmailto:herve.michenet@wanadoo.frshapeimage_5_link_0
Revue de presseLes_laureats_Presse.htmlshapeimage_6_link_0
Les LauréatsLes_Laureats_du_Son_et_du_gout.htmlshapeimage_7_link_0
1 - Le concept
    
    Après plusieurs créations originales autour du vin (“Mode et vin”, “Fleurs et vins”,  etc...), l’œnologue Hervé Michenet, musicien distingué et excellent pianiste, eut l’idée en 1995 d’associer la musique et le vin afin de réunir en un “art total” tous les sens, vue, ouïe, odorat, goût et toucher . Il demanda à Jean-Pierre Chalet, au départ très réticent compte tenu du caractère abstrait de la musique, de composer 5 pièces originales à partir de 5 vins exceptionnels choisis dans le vignoble français. Finalement convaincu, Chalet se lança dans une écriture très élaborée en suivant au départ le schéma œnologique traditionnel robe-nez-bouche pour retranscrire de façon très détaillée couleurs, textures, arômes, saveur en ajoutant parfois des éléments géographiques, historiques ou culturels, tout en cherchant à éviter le piège de la musique purement descriptive. 
    Pour agrandir la palette sonore du Trio CDL afin de trouver toutes les sonorités dont il avait besoin, Chalet s’adjoigna les talents de Frédéric Louis (clarinette) et de Bruno Maurice (accordéon): ainsi naquit CDL+ dont la couleur si particulière place d’emblée le quintet dans la tradition de la musique de chambre française.
    La Suite pour le vin fut crée le 3 mai 1996 lors d’une soirée prestige au golf de Limère en présence des vignerons à qui furent offertes les partitions manuscrites.
    Grâce à leur soutien enthousiaste et immédiat - en particulier celui de Daniel Rion - , apparurent deux CDs: 
        - Esszencia, version de concert de la Suite avec son Ouverture, plus deux autres compositions autonomes,
          - et “Le Son du Goût”, version écourtée des compostions sous forme d’un mini-disc placé dans un livret détailllé qui fut suspendu au col de chaque bouteille.
    La Suite pour le vin fut ensuite l’objet d’une tournée nationale au cours de laquelle le pari osé d’Hervé Michenet fut consacré par l’étonnement et l’enthousiasme des spectateurs.
3 - Le rapport Vin - Musique
    Les deux pages en vis-à-vis permettent de comprendre la façon dont la musique a été composée par rapport à l’analyse œnologique, donc de pouvoir mieux la ressentir. Néanmoins, si celle-ci a servi de base à l’écriture de la pièce, elle ne doit constituer un but, mais être utilisée comme simple outil pour donner naissance à une composition autonome, dans la mesure où une pièce musicale ne doit avoir besoin de justificatif pour exister: elle doit se suffire à elle-même.
5 - Épilogue

    Le succès rencontré par le concept “Musique et Vin”, avec la création de musiques originales spécialement composées pour un vin spécifique, conduisit Hervé Michenet et Jean-Pierre Chalet à prolonger plus loin ce travail original.
    En 2001 fut créé “Les Lauréats du Son et du Goût” à partir de 10 crus du Loir et Cher, la plupart du temps peu connus, pour honorer l’exigence et le savoir-faire de vignerons passionnés, tels de véritables artistes, travaillant sur un terroir souvent mésestimé. 
    En 2006, une nouvelle collaboration a vu le jour avec cette fois pour thème les vins de la Méditerranée orientale autour de crus exceptionnels venus de Grèce, du Liban et d’Israël, auxquels fut jointe la gastronomie, ce qui fut l’occasion d’une tournée nationale dans les lieux les plus prestigieux de France.
2 - Les vignerons
- Maison Henri Bourgeois
  Chavignol - 18300 Sancerre
- Domaine de Courteillac
  33350 Ruch
- Bouvet-ladubay
  49400 St Hilaire St Florent
- Domaine Daniel Rion & Fils
  Prémeaux 21700 Nuits St-Georges
- Domaine Delétang
  37270 St Martin -Le Beau
Revue de presseEsszencia_Presse.htmlshapeimage_12_link_0
4 - Le schéma d’écoute ©

    Pour chaque pièce a été réalisé un schéma d‘écoute permettant de visualiser la structure musicale, la thématique, l’écriture polyphonique,  l’intervention ou la superposition des instruments. 
    
    1 - L’introduction montre la guitare et la piano jouant les éclats de rubis de la robe, bientôt rejoints par l’accordéon qui laisse sa note tenue à la clarinette.

    2 - Le thème majestueux au basson, (registre grave et aristocratique choisi pour  évoquer la noblesse du vin), soutenu par le piano qui marque la pulsation, permet l’entrée de tous les instruments pour figurer le plaisir intense que procure ce grand bourgogne.

    3 - La conclusion débute par trois cadences (basson-clarinette-basson) avant que la guitare et le piano reprennent les éclats de rubis en rappel de l’introduction. 

    Il s’agit ici de la version courte, dépouillée des improvisations qui figurent dans Esszencia
Cliquez sur la page pour écouter “Bordeaux Supérieur”
Cliquez sur le schéma pour écouter “Nuits St Georges”
3 - Le rapport Vin - Musique
    Les deux pages en vis-à-vis permettent de comprendre la façon dont la musique a été composée par rapport à l’analyse œnologique, donc de pouvoir mieux la ressentir. Néanmoins, si celle-ci a servi de base à l’écriture de la pièce, elle ne doit constituer un but, mais être utilisée comme simple outil pour donner naissance à une composition autonome, dans la mesure où une pièce musicale ne doit avoir besoin de justificatif pour exister: elle doit se suffire à elle-même.